Accès membre

fr
Grenoble-iae-community

Portrait en 4 portes de Damien Terrage, Sportif de Haut Niveau à Grenoble IAE!

  • 24 oct. 2018
  • -
  • Catégorie : Portrait
  • -
  • Auteur : Françoise LE ROUX
  • -
  • Vu : 45 fois

Une grande précision, un bon sens du rythme et une bonne puissance pour aborder au mieux chaque virage, Damien fait partie de nos étudiants SHN et Grenoble IAE en est très fière. Découvrez son portrait !


 Pouvez-vous vous présenter ? Quel est votre parcours ?

"Je m'appelle Damien TERRAGE, j'ai 23 ans. Je suis né à Grenoble où  j'ai réalisé toutes mes études. Après un bac S, j'ai rejoint l'IUT de Mesures Physiques pour préparer une formation  multidisciplinaire qui ne me fermait  aucune porte dans le monde des sciences. Le DUT en poche, je me suis engagé dans la filière Prévention des Risques de Polytech Grenoble.


Qu’est-ce qui vous a poussé à intégrer l’IAE ? le MAE double compétence ?

Cette formation m’a permis de débuter un double diplôme avec L'IAE en parallèle de
ma cinquième et dernière année à Polytech. C'est ce double diplôme que je suis en train de terminer actuellement à Grenoble IAE.

Je sais que la double compétence ingénieur / manager est très recherchée par les entreprises. Elle  me permettra de trouver plus facilement un emploi et d'évoluer plus rapidement vers des postes à plus hautes responsabilités.

Au-delà de l'aspect managérial, la formation apporte une "culture" d'entreprise qui permet d’en comprendre le fonctionnement  et d’intégrer également  les enjeux du monde dans lequel nous vivons aujourd'hui.

Vous êtes Sportif de Haut Niveau,  1er en slalom aux championnats de France Universitaire 2018 et 2017 : Parlez- nous de votre statut, de votre discipline, de votre palmarès.

Je pratique le ski alpin depuis l’âge de 5 ans et j'ai rejoint  le Ski Club de l’Alpe d’Huez à 12 ans.

L’hiver, tous les week -ends, je monte à l’Alpe d’Huez pour m’entrainer et participer aux compétitions. Généralement, je m’entraine le samedi et je pars en course le dimanche. Je n’ai jamais demandé d’aménagement de mon emploi du temps universitaire car mon sport, tel que je le pratique, ne l’exige pas.

Mon rythme de vie est cependant assez soutenu l’hiver entre les études, le ski et la préparation physique.

Cette dernière est très importante pour moi. L’hiver, j’essaie d’aller à la salle de sport au moins trois fois par semaine ; hors saison, au moins quatre fois. Je travaille surtout le gainage et les cuisses !

Le ski alpin est un sport très frustrant. Il y a beaucoup de paramètres extérieurs qui  peuvent  influencer le résultat. Les concurrents s’élancent tous sur le même parcours, les conditions de pistes ne sont jamais les mêmes, la météo peut être totalement différente entre le premier et le dernier concurrent. ..


Cette année encore, je bénéficie du statut de Sportif de Haut Niveau. Pour l'obtenir, il faut effectuer une demande sur le site internet de l'UGA, renseigner notre niveau sportif et nos meilleurs résultats. Pour décrocher le statut, il faut soit figurer sur les listes ministérielles, soit, ce qui est mon cas, respecter des critères imposés par l'UGA, (une grille est disponible pour connaitre le niveau requis). Le statut permet d'aménager son emploi du temps en fonction des contraintes sportives, d'avoir accès à des bains froids pour la récupération et à la salle de sport de l'UGA sur certains créneaux …. En contrepartie, nous représentons  l'université dans les différentes compétitions auxquelles nous prenons part et nous participons aux championnats nationaux universitaires.

Depuis plusieurs années, mes objectifs sont les championnats de France universitaire et le challenge des moniteurs (le championnat de France des moniteurs). Ces objectifs sont ma principale source de motivation outre le plaisir que je prends à m’entraîner. J’ai la chance d’être performant sur les compétitions qui représentent un enjeu pour moi. Je ne suis pas le roi des entrainements mais j’arrive à me transcender lors de ces événements. Dans le portillon de départ, je transforme tout le stress qui monte à ce moment- là en en énergie bénéfique.

Mon palmarès au Championnat de France Universitaire ?

1er en slalom en 2017 et  2018, 3e en slalom en 2016, 2e en géant et 3e en slalom en  2015, 2e en géant en 2014.

Au championnat de France des moniteurs stagiaires ? : 1er en 2016, 2ème en 2014 et 2017.

Ma devise ? « Un bon skieur doit être rigoureux dans sa préparation physique, lors des entrainements et dans la préparation du matériel. Il doit avoir du sang froid et savoir gérer son stress.
Le ski alpin est un sport risqué et il ne faut pas y aller avec le frein à main ! On risque parfois de se blesser ainsi.
Il doit aussi être humble. Il est impossible d’être le meilleur dans toutes les disciplines et sur toutes les neiges. On prend plus de « gifles » qu’on ne gagne alors profitons un maximum et savourons l'objectif atteint! » 

Et votre métier idéal ce serait quoi ?

Pour l'instant, je n'ai pas de projet professionnel défini. Je souhaite me former le plus possible, je ne me ferme aucune porte. Cependant, j’arrive sans doute au terme de ma dernière saison.  Je vais passer à autre chose une fois mes études terminées. Comme chaque année, les compétitions risquent d’être très disputées et des jeunes très performants seront présents - dit-il à 23 ans- ! Cependant, je ne compte pas me laisser faire !"

Merci Damien de nous faire partager votre passion. Pour l’avenir nous vous souhaitons le meilleur et soyez assuré que les portes de Grenoble IAE vous resteront également toujours grandes ouvertes ! 

Commentaires

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire