Grenoble-iae-community
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Portrait du mois : Matthieu VERDON et Baptiste VERNIER

Portrait

-

05/02/2016

Bonjour Baptiste, bonjour Matthieu… 3 questions ouvertes :
D’où venez vous ?
Comment vous êtes vous rencontrés ?
D’où vous est venu le « déclic » pour créer « MINIMENTO » ?


Baptiste : Je suis savoyard et j’ai eu la chance de fréquenter de 3 à 11 ans une école « Montessori » à MERY (73) : j’en ai gardé le goût inextinguible pour l’apprentissage ludique et le plaisir d’apprendre… Ce qui ne fut pas toujours les cas pour la suite de mes études !
Lors de mes études supérieures d’économie, j’ai eu l’opportunité d’une année en Allemagne où j’ai pu apprécier la « pédagogie inversée » : contenus distribués en amont, les cours étant des échanges avec les enseignants sur des cas concrets.
J’ai intégré l’IAE de Grenoble en entrepreneuriat avec « l’esprit de changer le monde » … C’est en Master que j’ai rencontré Matthieu dans les groupes de projets.

Matthieu : Mon itinéraire est quelque peu différent : j’ai su que très tard ce que je voulais et avais envie de faire… Après un bac Scientifique, j’ai travaillé dans un boulot alimentaire pendant 1 an et j’ai poursuivi avec une licence pro dans la finance et le marketing.
Puis Master 1 et 2 entrepreneuriat à l’IAE où j’ai rencontré Baptiste ; il s’est trouvé que nos 2 profils, nos 2 caractères se sont révélés capables de synergie gagnante, le travail de nos groupes de projets ayant toujours été bien reçus…
Nous avons pu profiter dès sa création du « statut Etudiant-Entrepreneur » et des nombreuses aides corollaires : tuteurs, accompagnements, rencontres avec l’incubateur Gate 1.

Justement, quel a été le « déclic » pour créer « MINIME NTO » ?

Baptiste et Matthieu : Sans jeu de mot, notre projet initial de création s’appelait « DECLIC » ; notre première vidéo a été de synthétiser et d’expliquer en 2’30’’ un exposé initial de 2 heures sur les « monnaies complémentaires »…
C’était à l’occasion du Salon de la Création organisée par Bérangère Deschamps en 2013 à l’IAE, et nous y avions obtenu le 1er Prix du Public : cela nous avait amené nos premiers contacts de clients potentiels… Ensuite, Christian Defélix, Directeur de l’IAE, nous a présenté la Directrice d’Inovallée, et nous sommes maintenant hébergés à la pépinière TARMAC à Meylan…

Sur quoi se base votre expertise innovante ?

B et M : Sur une méthode que nous avons mis au point et améliorons tous les jours, que nous avons baptisé « SYNTETIC » : à la fois des techniques de marketing, de l’ingénierie pédagogique, et de la neuro-psychologie grâce à des rencontres avec des spécialistes des mécanismes cognitifs.
L’acceptation du message est tributaire des émotions créées par les couleurs, la musique (nombre de notes à la minute), le ton de la voix soit de l’acteur soit de la voix « off », le rythme de la vidéo, etc…
Notez bien que la vidéo n’est que le support de livraison mais que le vrai travail est en amont, dans la compréhension des problèmes ou données complexes…

En 2 ans, vous avez pu acquérir ce savoir-faire ?…

B et M : cela nous a coûté pas mal de nuits blanches, surtout d’ailleurs pour les techniques que nous ne dominions ni l’un ni l’autre : le montage vidéo…
Mais nous avons dominé à ce jour ce « sentiment d’imposture » que tout créateur doit ressentir ; nous nous sommes prouvés que « l’on pouvait » ; et nous avons eu la chance de ressentir une « extrême bienveillance » de nos rencontres, de notre réseau que nous avons activé de façon volontariste.

Comment prospectez vous ?

B et M :
Nous faisons le pari de la qualité et la satisfaction client qui entraine un« bouche à oreille » positif dans l’écosytème Grenoblois. Cette démarche de travail en réseau correspond à nos tempéraments : échanger, apprendre, parler, écouter…
Par exemple lors d’un « 5 à 7 » organisé par l’ADIAE au « Verre à Soi » : ce fut notre premier prospect !

Quelle typologie de clientèle ?

B et M : Après 5 mois de création officielle de « MINIMENTO » (07/08/2015) et dans l’immédiat, nous avons une vingtaine de clients, de 3 types :
  • « start-up » : présentation de projet de façon simple et ludique : vidéo de 1’30’’ à 2’ destinée à la recherche de financement et de clients ;
  • « grands comptes » : problématiques complexes : supports destinés à la communication interne ou externe selon les cas ;
  • « centres de recherche » : présentation en quelques minutes de projets industrialisables issus de la recherche : quelques minutes pour faciliter la rencontre chercheurs- entrepreneurs.


Où en êtes vous début 2016… Quels projets à CT, MT, LT ?
B et M : « MINIMENTO » est notre métier à 100% et nous permet de nous dégager un revenu. Nous avons fait notre 1ère embauche à la fin du mois de janvier, pour optimiser la technicité du « motion-design » et nous dégager du temps pour « activer nos réseaux ».
Un client satisfait (petit ou gros) secrète un marché récurrent…

Dans 1 an : nous serons encore en pépinière à TARMAC ;
Dans 3 ans : MINIMENTO sera implanté dans les grandes villes de France, et nous aurons abordé le marché de la Formation et de l’Enseignement ;
Dans 5 ans : ouverture sur l’International : MINIMENTO sera devenue une évidence…
Dans 10 ans : accès possible à une « plateforme MINIMENTO » : outil « encapsulé » comprenant notamment l’automatisation de la vidéo.

Merci Baptiste et Matthieu. Bonne « course » sur votre TARMAC !
L’ADIAE restera évidemment un outil parmi d’autres d’activation de votre réseau…

 

599 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portrait

Portrait en 4 portes de Damien Terrage, Sportif de Haut Niveau à Grenoble IAE!

FR

Françoise LE ROUX

24 octobre

Portrait

Découvrez le portrait de notre diplômée, Ornella DULELLARI, fondatrice d'EDEN GARDE

OB

Olga BATIROVA

29 juin

Portrait

Portrait de Fabienne Oviguian, diplômée du DESMA, promotion 1998, co-fondatrice de la start’up Goukitok

OB

Olga BATIROVA

04 avril

grenoble-iae-community.fr