Grenoble-iae-community
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Portrait d'un diplômé : David ISSARTIAL

Portrait

-

02/10/2015

Découvrez le parcours de David ISSARTIAL, diplômé d’un DESS Management des Ressources Humaines à l’IAE de Grenoble en 1993.

- ADIAE : Bonjour David, merci d’avoir accepté de donner de tes nouvelles dans cette rubrique destinée aux anciens de l’IAE de Grenoble. Pourrais-tu nous indiquer d’où tu viens et ta formation initiale ?
- David ISSARTIAL : Originaire de Valence, diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble, option Economie - Finances, en 1992, j’ai voulu compléter ma formation par un DESS Management des Ressources Humaines à l’IAE de Grenoble en 1993.
Cette formation généraliste m’a permis d’acquérir ensuite une réelle adaptabilité dès mes premiers postes professionnels.
- ADIAE : Quels furent ces postes ?…
- David ISSARTIAL : Dès 1995, au sein de la commune de Valence (Drôme), j’ai exercé la responsabilité d’administration du personnel et notamment la paye des 1900 agents représentant 20 millions de francs de rémunérations mensuelles.
Premier projet enrichissant : transfert du corps communal de 80 pompiers professionnels au Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS). Ce poste sur lequel je suis resté 2 ans m’a permis d’acquérir une importante expérience opérationnelle.
- Ensuite ?
- Attiré par le secteur privé et notamment le « conseil RH », j’ai rejoint en 1997 ROBERT MOREAU CONSULTANTS dans le Vaucluse pour y développer la clientèle du secteur public…
Audits organisationnels, contrôle de gestion, réorganisation et conduite du changement étaient mon quotidien ; entre autres clients marquants : le Ministère de la Justice pour les conditions de travail, le Centre Hospitalier EMILE ROUX du Puy en Velay (Hte Loire) pour la démarche ISO 9000…
- Tu as continué dans le privé ?
- Oui, en 2001 j’ai rejoint un gros éditeur multinational de logiciels bien connu ORACLE, où j’ai dirigé la création du logiciel RH/Finances/Paye dédié initialement à la fonction publique française : « Human Capital Management »…
Mes clients : de très nombreux Ministères Français, mais aussi le Chemin de Fer Marocain pour la Paye, la Police Belge pour les solutions RH et Paye : à chaque fois, travail d’adaptation propre pour mieux répondre au cahier des charges avec mes équipes « recherche et développement » basées en Inde et aux USA. Travail de conceptualisation, d’explication aux équipes de contrôle et d’accompagnement…
- La vie continue…
- En 2005, j’ai passé et réussi le concours d’attaché territorial et fait mon retour dans la fonction publique : je suis recruté comme Directeur Général Adjoint par la Mairie de Bourg de Péage (Drôme) : 10 000 habitants… Je veux citer là deux réalisations importantes :
  • Création d’un guichet unique rassemblant l’ensemble des services à la population : d’où polyvalence dans les équipes, optimisation des moyens humains et matériels d’environ 8%…
  • Mise à plat négociée du régime indemnitaire : mobilisation individuelle et baisse de l’absentéisme, système préconisé ensuite par le Centre de Gestion de la Drôme aux autres communes qui le souhaiteraient…
- Une première infidélité à la Drôme ensuite ?
- En effet, sollicité par la Ville de Pont Saint Esprit (Gard) : 11 000 habitants, j’y suis arrivé comme Directeur Général des Services en 2011…
Le contexte était un contexte de crise grave : la commune avait été mise sous tutelle depuis 3 ans, les impôts locaux avaient tous augmentés de 55%, la démission à mi-mandat du Conseil Municipal : la totale !…
Là, ce fut la réorganisation complète des moyens humains et financiers de la commune. Avec mon équipe, en 3 ans, nous avons réussi à rebaisser progressivement la pression fiscale de 35%, et surtout de réinsérer la commune dans le champ institutionnel (dialogue avec l’Etat) et dans l’agglomération du Gard Rhodanien (70 000 habitants) dont je suis devenu en 2013 le Directeur Général Adjoint…
- Et maintenant en 2015 l’exil vers le Pas de Calais !…Pourquoi ce grand saut vers le Nord de la France ?
- Je cherchais des enjeux nouveaux, des défis à relever encore, et il se trouve que Saint Omer, ville moyenne du Pas de Calais de 15 000 habitants, a le projet très ambitieux de fusionner avec 25 autres communes limitrophes : la commune nouvelle qui en résultera comptera 70 000 habitants…
Je participe à l’élaboration du plan stratégique qui y conduit et je prépare les services communaux à pouvoir répondre à ce défi…
En travaillant avec les autres Directeurs Généraux que je réunis chaque semaine, nous démarrons déjà les coopérations propres à démontrer que les mutualisations peuvent être mises en phase préparatoire à la fusion et produisent déjà les premiers résultats…
- Comment t’es-tu adapté à ce nouvel environnement ? Es-tu atteins du « syndrome CHTI » comme Kad Merad …
- Je suis très occupé et ne descends plus que très rarement dans notre chère région Rhône Alpes… Cette région du Pas de Calais, et notamment de Saint Omer est très belle, et ma mission ne fait que commencer….
J’ai traversé la France pour venir sur ce projet, et je n’ai donc aucun regret ni aucun état d’âme !
- Tu présentes un parcours professionnel jalonné de succès ! Quelles sont selon toi les qualités essentielles pour réussir dans la fonction publique ?
- Par ordre d’importance peut-être :
  • une capacité d’analyse en environnement complexe, humain, financier, institutionnel…
  • de la créativité et de la plasticité (adaptabilité)…
  • une dose essentielle d’écoute…
  • de la vigueur dans la mise en place des changements favorisée par un management par la recherche du « SENS », de l’adhésion et donc de la confiance…
-Tu me parles d’un concours « d’administrateur » que tu passes en ce moment : cela veut-il dire que la fonction publique territoriale sera désormais ton métier ? Où te vois-tu dans 5ans ou plus ?
- Je me suis dit en 2003-2004 que c’était dans la fonction publique qu’il se passait beaucoup de choses intéressantes ! Mon « Credo » : la modernisation de l’action publique par la recherche de l’efficience.
Par ailleurs, je débute le chantier de Saint Omer, qui est une première française dans son ampleur ; c’est un chantier qui dans sa mise en place et son suivi peut prendre plusieurs années… Je suis donc à priori pour un moment dans cette belle région !
Merci encore David pour avoir accepté de différer un peu de ton temps précieux aux diplômés de l’IAE de Grenoble dont tu fais partie bien sûr !
 

410 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portrait

Portrait en 4 portes de Damien Terrage, Sportif de Haut Niveau à Grenoble IAE!

FL

Françoise LE ROUX

24 octobre

Portrait

Découvrez le portrait de notre diplômée, Ornella DULELLARI, fondatrice d'EDEN GARDE

OB

Olga BATIROVA

29 juin

Portrait

Portrait de Fabienne Oviguian, diplômée du DESMA, promotion 1998, co-fondatrice de la start’up Goukitok

OB

Olga BATIROVA

04 avril