Grenoble-iae-community
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Breakers and student entrepreneurs à Grenoble IAE ! Hip, Hop, en piste !

Portrait

-

03/06/2015

Le statut d'étudiant entrepreneur est né à Grenoble sous l'impulsion de Jean-Pierre Boissin, professeur à Grenoble IAE, actuellement  coordonnateur national Plan Etudiants Pour l'Innovation, le Transfert et l'Entrepreneuriat (PEPITE).

Le Diplôme Etudiant-Entrepreneur (D2E) est un diplôme interuniversitaire des établissements d'enseignement supérieur de Grenoble-Valence. Sa mise en œuvre a été confiée à Grenoble IAE (UPMF) pour l'année 2014-2015, année d'expérimentation nationale.
Il est exclusivement ouvert aux étudiants et jeunes diplômés qui ont obtenu le statut national Etudiant-Entrepreneur auprès du Pôle Etudiants Pour l'Innovation, le Transfert et l'Entrepreneuriat (PEPITE) OZER.

Au terme de cette année expérimentale, 37 étudiants entrepreneurs bénéficient de cet accompagnement pour mener à bien études et projets professionnels. 50%  ont ou devraient créer leur entreprise cette année ; la moitié est issue des Masters Entrepreneuriat, Innovation, Marketing, Management des Systèmes d’Information de Grenoble IAE.

Sur ce terrain fertile, faisons connaissance avec Jordan et Geoffroy; découvrons  leur parcours atypique, leurs spécificités,  leur passion commune !

« Bonjour,  Jordan Chenevier, je suis étudiant en M1 Management-Achat ,  auto-entrepreneur  professeur de danse depuis septembre 2014, dans la vallée du Grésivaudan. C’est un moyen pour moi de jouer sur la flexibilité de mon planning professionnel, tout en étant étudiant à côté ! Cela me permet de vivre les premiers aspects de la gestion entrepreneuriale. Je suis basé à Pontcharra. Mes jeunes élèves ont entre 10 et 18 ans… »

Bonjour ! « Geoffroy Durochat, je suis étudiant en  M2 Ingénierie  Marketing à Grenoble IAE ; j’opte pour le statut auto-entrepreneur à la rentrée 2015 afin de développer mon  activité professionnelle autour de la danse, une passion également !  

En parallèle de mes études, je suis principalement professeur de danse depuis 7 ans. Je répartis mon activité entre cours de danse (20h / semaine), création, promotion, Consulting évènementiel en culture urbaine, Shooting Photo-vidéo et compétition. Cela m’a permis de développer mon réseau professionnel ! Une dizaine  de structures souhaitent travailler avec moi à la rentrée, c’est plutôt positif et rassurant pour le lancement de mon activité ! Je compte la développer progressivement   au cours des trois prochaines années.
 
Que vous a apporté  Le Statut étudiant entrepreneur ?
 
Jordan : c’est une manière de sécuriser mon activité en cas de difficultés ! Il est parfois difficile de devoir se justifier auprès des administrations universitaires sur les "à côté" ; ce statut crédibilise complètement l'activité professionnelle.
 
Geoffroy : Ce statut m’a permis de me focaliser davantage sur le développement de mon activité.  Entre cours et entraînements, je n’avais pas le temps de  mettre en  place une année de transition entre deux années universitaires ! Je n’ai pas effectué mon stage de six mois, il m’a été possible de lancer progressivement mon activité durant cette période. C’est également un immense réseau, une source d’information fabuleuse ! Je prends conseils auprès du Pépite, de ma tutrice universitaire, de mon tuteur professionnel. Cela me permet d’avancer, d’être soutenu, de ne pas être seul dans mon projet...
 
Cette passion commune nous permet, en tant que danseurs et avec notre groupe " Nextape » de participer à de nombreuses compétitions, nationales et internationales.

« Nous avons également la chance de voyager énormément grâce à la danse, de rencontrer beaucoup de monde,  de vivre de belles choses ! Nous avons participé à une émission de télévision, Dance Street sur France 0, et à de nombreuses représentations chorégraphiques pour lesquelles nous agissons en tant que danseurs et chorégraphes…
 
Outre le talent, un travail quotidien et une excellente condition physique sont également nécessaires pour acquérir et entretenir une technique parfaite ?
Le  breakdance nécessite en effet  un entrainement spécifique (cardio, étirements, musculation et une partie plus technique et créative. Nous nous entraînons en moyenne 2h par jour voire 3 à 4 heures en période de compétition. Geoffroy et Jordan ont d’ailleurs le statut Sportif de Haut Niveau !
 
Nous apprenons beaucoup à travers cette discipline: rigueur, travail de groupe, partage, confiance en soi et en nos partenaires, ouverture sur les autres, créativité. 
 
Vous êtres également les organisateurs du Festival "Who Got The Flower ; il s’agit d’un investissement entrepreneurial aussi ?
« Avec Noé Chapsal (élève de STAPS), nous avons organisé, pour la première fois cette année, ce festival international saison 2. Cet évènement a été le premier à sortir de l'échelle véritablement locale. Nous avons invité des danseurs du monde entier (USA, Suède, Angleterre, Hollande, accueilli des danseurs, des spectateurs de toute la France. Nous sommes pleinement satisfaits du résultat obtenu que ce soit sur le plan humain, économique ou organisationnel.

C’est une grande réussite. Plus de 1400 personnes présentes durant deux jours ; Les retours de la communauté hip hop sont très bons ainsi que ceux du grand public…; nous travaillons déjà sur la troisième édition qui aura lieu en 2016. Nous avons créé cette association avec l’objectif d'en devenir salariés, dans le futur…

Travailler entre amis,  vivre notre passion nous motive plus que jamais ! Nous accueillons les années à venir à bras ouverts !

Nos expériences  illustrent  que l'on peut prendre un plaisir fou à s'investir dans des activités professionnelles tout en menant des études en parallèle. Ces dernières  sont difficiles, différentes, demandent parfois beaucoup d'énergie mais nous sommes passionnés des deux côtés ! »

Jordan poursuit  son M2 DESMA en alternance,   tout va bien ! Si le festival le permet, il envisage de devenir salarié de l'association et danseur avec ses deux acolytes !

Geoffroy lancera son activité à plein temps en septembre 2015 ; il lui reste encore quelques mois pour s’organiser, gérer son planning de cours, créer son site internet, ses cartes de visite ….
 
Souples, endurants, nos étudiants ont le sens de l’équilibre. Le sens du rythme ne leur a pas tourné la tête, à peine usé quelques cheveux !  Quant à la persévérance, sous le coude, ils en en ont encore beaucoup!  
Jordan, Geoffroy, Bravo et Merci pour ces belles performances.   A Grenoble IAE, nos étudiants ont du talent !

161 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portrait

Portrait en 4 portes de Damien Terrage, Sportif de Haut Niveau à Grenoble IAE!

FL

Françoise LE ROUX

24 octobre

Portrait

Découvrez le portrait de notre diplômée, Ornella DULELLARI, fondatrice d'EDEN GARDE

OB

Olga BATIROVA

29 juin

Portrait

Portrait de Fabienne Oviguian, diplômée du DESMA, promotion 1998, co-fondatrice de la start’up Goukitok

OB

Olga BATIROVA

04 avril